Le pigeon en quelques mots…

Cet oiseau, qui appartient à la famille des Columbidae, est dit biset ou ramier (palombe) selon son espèce. Il se nourrit essentiellement de matière végétale et peut passer jusqu'à 95 % de son temps en recherche de nourriture.

Son instinct de survie le pousse à vivre en communauté et à choisir des dortoirs situés en hauteur et offrant beaucoup de visibilité, ce qui explique son goût prononcé pour les monuments historiques par exemple.

De la prolifération naissent les nuisances…

En raison de l'absence de prédateurs en zone urbaine et des personnes qui les nourrissent, ils sont présents de façon massive près de nos lieux de vie. De ce fait, il faut agir pour les éloigner et assainir leurs points de rassemblement.

D'une part, ils sont porteurs de germes pathogènes, exposant ainsi les personnes au contact de leurs fientes. Il est à noter qu'un pigeon produit à lui seul 12 Kg de fientes par an. Ce risque sanitaire n'est pas le seul qui pose problème. Ils meurent souvent dans leurs nids, qui attirent à leur tour d'autres nuisibles comme les rats par exemple.

D'autre part, la présence des pigeons sur vos bâtiments provoquent des nuisances sonores, dégradent leur apparence et augmentent le coût de leur entretien. En effet, les fientes de pigeon sont corrosives, en plus d'être nauséabondes.

  • experience
  • proliferation
Contactez-nous
05 62 16 26 18

ou nous vous rappelons :